• LA FIANCÉE DU MEKONG

    LA FIANCÉE DU MEKONG

    Réécrivant d’une manière toute personnelle l’aventure de ses ancêtres corsaires-armateurs-négociants (Ces Messieurs de St-Malo !), Pascale Mordret tombe en amour pour l’Asie à trente ans.

     

    LA FIANCÉE DU MEKONG

     

     

    Le coup de foudre est tel que la Malouine change de vie en trois semaines et crée dans la foulée sa petite entreprise au nom très incarné : La Fiancée du Mékong (inspiré du film « La Fiancée du Pirate » de Nelly Kaplan, 1969). Pendant une décennie, La Fiancée parcourt (dans son sac à dos des cailloux chargés d’énergie passionnée) tous les pays du soleil levant à l’affût de jolies rencontres autant que des plus beaux accessoires, tissus, bijoux et objets de décoration.

    LA FIANCÉE DU MEKONG

    Elle vend ses trésors sur les marchés l’été et dans une minuscule boutique parisienne l’hiver en chantonnant Dis-lui toi que je t’aime (sa voisine de l’époque, Vanessa Paradis, lui achète régulièrement des petits cadeaux). Pour fêter le nouveau millénaire, La Fiancée quitte Paris pour sa Bretagne et s’installe près de Rennes (non, Paris n’est pas le centre de mon monde imprimé !). Ventes privées façon garden-party indiennes, marchés de Noël et stands sur le salon Maison & Objet s’enchaînent à vive allure.

    LA FIANCÉE DU MEKONG

    La love-story devient success avec la création de guirlandes lumineuses et de lampions en organdi fabriqués en Inde, bientôt suivis de tuniques best-seller inspirées de la kurta indienne. De nouveaux bureaux sont investis, la troupe resserrée des débuts est devenue une équipée de 45 passionnés embarqués dans l’épopée de la Fiancée (des créatives douées de création, des commerciaux commerçants, des gestionnaires sachant gérer). Partir, bouger, flâner, respirer, rencontrer, vagabonder, imaginer… Tous ces mots déroulent encore et toujours la principale source d’inspiration de la marque : le voyage – chéri, précieux, vital. Un pas après l’autre (mais quand même très vite), la marque aux 1000 motifs écrit les pages de son petit manuel du savoir travailler avec enthousiasme et liberté, gentiment éloignée des caprices de la mode et de l’univers codifié du prêt-à-porter.

     

    Une route tracée depuis 20 ans sous le signe de la différence (je fais ce qui me plaît), de l’imprimé coloré (je préfère un monde vibrant à un monde lisse), de la fantaisie (j’aime la vie et ses rebondissements) et de la féminité (mon royaume… pour une fleur!).

    Et ce cœur fait boum boum boum. Conçu et pensé comme un laboratoire de recherche (les blouses blanches et les éprouvettes en moins), l’endroit est un joyeux capharnaüm lumineux. Livres d’art et de voyage côtoient échantillons de matières, tissus, perles, velours, paillettes. Croquis et falbalas s’empilent sur des patrons de cartons griffonnés à la main. On y entend des phrases comme “Ça sent l’Inde !”, “Ça, c’est très Fiancée…”. On y définit les thèmes, on y coud, on y coupe, on y assemble, on y créé en toute liberté. Les ordinateurs ensuite prennent le relais pour les mises au point des dessins et les déclinaisons de nuances des motifs. Royaume du dessin, berceau des collections, l’antre est féminine (stylistes, modélistes, designeuses textile) et agitée d’une effervescence bouillonnante. Le bureau de création porte bien son nom !

     

    LA FIANCÉE DU MEKONG

     

    Des marchés bretons aux 900 points de vente, l’itinéraire de la Fiancée !
    • 1994 création de la marque
    • 1999 Premier salon Maison & Objet
    • 2004 ouverture de la première boutique à Saint-Malo, suivront Nantes, Paris, Marseille, Bruxelles et Roppenheim (outlet)
    • 2005 la tunique en voile de coton entre en collection
    • 2012 création de la marque Lili Soon
    • 2014 La Fiancée a 20 ans et 900 revendeurs dont 90% en France

     

     

    « OLIVIER DESFORGESNÃO do Brasil »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :